Le henné est le nom arabe de l’arbuste Lawsonia Inermis. Il pousse dans des zones humides d’Afrique du Nord et le Sud de l’Asie.

Déjà à l’époque des pharaons, en 1235 avant Jésus Christ, l’étude de la momie de Ramsès II, révèle l’utilisation du henné.

 

Le henné est une coloration végétale obtenue à partir de ses feuilles séchées, qui est utilisé depuis des millénaires pour la teinture des cheveux, des pieds et des mains.

 

La molécule extraite des feuilles est commercialisée sous forme de poudre, que l’on prépare ensuite sous forme de pâte.

 

Dans divers pays arabo-musulmans,  et en particulier dans le Maghreb, les motifs traditionnels des tatouages arabo-berbères sont fait presque exclusivement de formes géométriques.Il est principalement associé à des évènements heureux tels que les : mariages, fêtes religieuses, naissances…etc

 

Le henné donne des reflets roux intense, il gaine les cheveux et les rend brillants et assainit le cuir chevelu.

 

Il existe trois types de henné : le henné neutre, le henné naturel et le henné noir.

Si vous souhaitez obtenir une coloration cuivrée plus ou moins intense, vous devrez choisir entre le henné de ces quatre pays : du Maroc (Tazarine) ,d’Egypte, du Rajasthan ou du Yémen.

 

 

 

 

Au delà, de l’usage cosmétique du henné, on lui confère également des vertus thérapeutiques.

En effet le henné est antifongique, antiseptique, cicatrisant, antisudoral, antipelliculaire, astringent, et anti séborrhéique.

Il est recommandé pour les soins des pieds, été comme hiver,contre la transpiration, les mycoses, les pieds échauffés mais aussi pour faire respirer la peau.

 

Si vous souhaitez découvrir les soins de beauté, dont le henné fait parti , en Orient Médiéval , je vous recommande la revue numéro 4 des éditions sarrazins : https://www.sarrazins.fr